ゲーム保存協会 Game Preservation Society

Un documentaire sur la Game Preservation Society diffusé sur NHK World

Depuis le printemps de l’année dernière, nous avons collaboré avec une équipe de la NHK World afin de produire un documentaire sur la Game Preservation Society et nos actions. Après de longs moments de tournage, le résultat final fut diffusé le 28 Novembre 2016.

Intitulé “Inside Lens: Game Preservation -The Quest-“, ce documentaire est désormais visible à l’adresse suivante : https://www.gamepres.org/fr/media/

Par bien des points, le Japon se doit d’être fier de ses jeux. De Space Invaders, qui est devenu un phénomène de société, à l’icône mondiale Super Mario Bros, les jeux ont longtemps pris une part majeure de la pop culture du pays. Ce documentaire explique en détails notre travail de préservation de l’âge d’or des jeux, ainsi que leur histoire, dans l’espoir de les rendre accessibles aux générations futures.

Peu de personnes le savent, mais les fondements de la culture des jeux vidéo telle que nous la connaissons aujourd’hui est en grand danger du fait de la détérioration des supports des années 70 et 80. De plus, les équipements nécessaires à leur création et développement tendent à disparaitre. Sans une intervention immédiate, dans quelques années, ces jeux, quelque soit la plateforme (arcade, PC, Console,…) vont se détériorer définitivement et il sera impossible de les faire refonctionner. C’est la principale raison pour laquelle la Game Preservation Society a été crée : pour agir et éviter le désastre.

Dans ce documentaire, vous verrez des membres de notre société qui utilisent volontairement leur temps libre pour notre cause et comment ils agissent pour préserver la culture des jeux vidéo, que ce soit en restaurant de vieux jeux, les archivant et autres. Mais, comme dit Kazumi Takai de Takai Shoukai, la préservation des jeux requiert de l’argent pour y arriver. L’idéal serait que ces vieux jeux ainsi que les équipements dédiés soient protégés par le gouvernement, par le biais de musées. Alors qu’actuellement cela est fait par de simples citoyens passionnés.

Si nous devions faillir à notre mission, tous ces jeux et équipements termineront comme l’art japonais du ukiyo-e et disparaitront à jamais du pays. Comme le dit Joseph Redon, le président de la Game Preservation Society, à la fin du documentaire, “les Japonais ont une sensibilité différente, et c’est tant mieux. Il y a des jeux que seuls les japonais peuvent faire. Et ça me parait important qu’ils continuent d’en faire et qu’ils puissent se ressourcer avec leur histoire. Donc oui, c’est un capital, et je considère que ce capital doit rester au Japon pour les Japonais. Et donc, par ricochet aussi pour nous, puisque s’ils produisent des choses magnifiques, on en profitera.”

Le travail de la Game Preservation Society ne fait que commencer. Jusqu’où pourrons nous aller dans la préservation est finement lié à ces sensibilités uniques et dépendra de la capacité de notre organisation à grandir et évoluer dans les mois et années à venir. Nous espérons que ce travail de passionnés que nous réalisons inspirera un mouvement culturel au Japon.

Certains lecteurs sont peut-être au courant de l’initiative  “Cool Japan” sponsorisée par le gouvernement japonais, un effort visant à promouvoir les différentes sous-cultures japonaises au reste du monde. Alors que les supports officiels envers le manga et l’animation sont forts, les jeux ne sont pas si chanceux. Le temps passe et les chances de conserver en un seul morceau les jeux et équipements se complexifie. Et il sera bientôt trop tard.

La Game Preservation Society est une organisation non gouvernementale gérée par des volontaires qui dédient leur temps et énergie à s’assurer que ces jeux ont un avenir. Nous continuerons à travailler à cette préservation et à trouver des moyens de trouver, sauvegarder, protéger, faire fonctionner ces jeux et équipements. Nous travaillons également à la sauvegarde des livres, magasines, vidéos… pour les mettre à disposition des joueurs, chercheurs, musées… Nous avons besoin de votre aide à tous, petite ou grande.

Pour cela, différentes manières de nous aider existent. Vous pouvez, par exemple, passer le mot autour de vous sur l’existence de la Game Preservation Society et ses activités auprès des personnes intéressées par l’histoire et la culture des jeux vidéos. Être visible est important pour une petite structure telle que la notre. Mais, pour être honnête, est tout aussi, si ce n’est plus, importantles financements nous permettant de continuer notre travail.

Comme vu dans le documentaire, les équipements dont nous nous portons acquéreurs sont tous préservés et rangés dans boites adaptées permettant de lutter contre leur détérioration. Plus précisément, ils sont organisés par type de support (ex : papier, magnétique…) et les boites sont faites spécialement pour contrer les éléments environnementaux risquant d’accélérer cette détérioration. Le point noir de ces boites est qu’elles ont un coût élevé. Et ce ne sont pas que ces dernières qui coutent cher ! Par exemple, chaque pièce archivée est référencée avec un  QR code et le cout des équipements nécessaires s’ajoute aux différents processus quand on travaille sur des quantités telles que les nôtres.

Certains jeux, comme ceux fonctionnant sur le système DECO Casette System, sont également difficiles à réparer et peuvent nécessiter des outils spéciaux pour y arriver. Cela engendre un coût supplémentaire. Surtout quand les outils nécessaires n’existent plus et que nous devons les recréer. Si nous sommes chanceux d’avoir une équipe motivée de volontaires passionnés, sans un apport d’argent régulier pour nous soutenir, nous ne pourrons y arriver.

Ainsi, nous demandons à ceux qui comprennent notre mission et désirent nous soutenir de nous rejoindre. L’adhésion est valable un an contre une donation d’un minimum de 3000 yen. Cela nous aidera à faire vivre l’association sur le long terme. En échange, vous recevrez une newsletter sur nos actions en cours, ainsi que sur la manière dont nous utilisons votre argent.

Nous, joueurs, fans et historiens ne pouvons nous reposer sur nos lauriers et nous dire que de toute façon, ce travail sera fait un jour d’une manière ou d’une autre. L’histoire des jeux vidéo japonais a besoin de personnes prêtes à se battre pour la protéger et la transmettre eux générations futures. Grace à vos dons, vous gravez dans la pierre votre désir de voir la Game Preservation Society continuer son travail et jouer un rôle crucial dans leur préservation.

Merci pour votre soutien.

* Si vous désirez nous soutenir, merci de cliquer ici *

archive

Posté dans Média, Préservation, Publications, Reports.